je suis dans une ruche, je butine, qui suis-je?

Ce titre énigmatique a un sens, si si je vous promets, j’ai rejoint un collectif de consommateurs qui achètent directement au producteur, ça s’appelle « la ruche qui dit oui » d’où la référence à cet insecte merveilleux et pollinisateur qu’est l’abeille.
Mais je vais d’abord vous parler de cosmétique.

J’ai quatre savons à vous présenter, ils sont fabriqués de façon artisanale et à la commande.
Sur chaque savon est indiqué :
« Fabriqué en petites quantité avec la méthode de saponification à froid.
Par notre travail qualifié ce savon a su conserver les propriétés de ses ingrédients qui ont été sélectionnés avec le plus grand soin. »
Le producteur s’appelle Le Gout du Miel et est installé dans les Hauts de Seine en région parisienne.

La spécificité de ces savons est l’ingrédient qui est commun à chaque recette : le miel

Au niveau de l’odeur, du parfum, ça sent le savon, normal me direz-vous. Mais il y en a un qui se démarque notamment par son aspect extérieur.
C’est le savon au miel et calendula, il sent plus fort que ses camarades et j’aime beaucoup voir les fleurs incrustées dans le savon.

Voici quelques photos :

Tous ces savons sont très doux pour ma peau sensible, grâce au miel et au karité qui en composent certains.

Chaque savon pèse environ 100g, autant dire qu’ils vont durer longtemps! J’en ai entamé un, celui au karité et amande douce et je ne suis pas prête de le finir. Ca me change des gels pour les mains que j’utilisais jusqu’ici.

Lien vers le collectif : http://www.laruchequiditoui.fr/

Vidéo de présentation:

http://www.youtube.com/watch?v=sVNSOkiH29o

 

Cette communauté existe depuis maintenant deux ans et continue de se développer sur tout le territoire en témoigne la carte

Carte de La Ruche qui dit Oui

Caractéristiques d’une ruche:

– inscription gratuite sur le site, pas de frais de dossier
– des ruches ouvertes en ville pour les citadins
– pas de commande de produits obligatoire (contrairement à d’autres collectifs tels que l’AMAP)
– paiement en CB au moment de la commande
– remboursement sur le compte bancaire des produits en rupture ou non livré
– distribution hebdomadaire ou bi-hebdomadaire selon la ruche
– des horaires tardifs, autour de Paris certaines ruches ouvre la distribution à partir de 20h
– bon de commande envoyé par email et accessible sur le site

Le jour de la distribution on récupère les produits directement des mains du producteur.
C’est un peu comme un marché, sauf que c’est auto-géré par la ruche et ses adhérents.

Pour la petite histoire personnelle, j’ai eu la chance d’avoir accès très jeune à un jardin et potager familial, j’ai découvert le plaisir de cultiver et récolter des légumes et fruits que nous pouvions transformer en plats délicieux. Mon palet gustatif et ma conscience de consommatrice avertie sont donc nés de cette expérience, loin de Paris. De plus tous les weekend nous faisions le marché en famille, mes parents prenaient le temps de sélectionner les produits et de discuter avec les producteurs locaux.
J’ai depuis un peu perdu cette habitude et je le regrette, mais il y a aussi d’autres moyens de consommer frais et local, comme une ruche.

Après chacun fait comme il lui plait, si vous préférez acheter vos produits au supermarché ou par un autre biais, libre à vous.

Si par contre vous voulez soutenir une production agricole locale, payer un prix juste et être rassurée sur les conditions de production des produits frais que vous allez ingérer, alors ce système peut vous intéresser.
C’est aussi une façon de s’engager à travers la consommation.
Car oui consommer n’est pas un acte anodin, puisqu’en début de chaine il y a un producteur qui galère souvent à s’en sortir financièrement.

Pour moi ce n’est pas une alternative complète à mon mode de consommation, je ne me limite pas à ce biais, c’est un système complémentaire.

Pour autant ici on ne fait pas de politique, il s’agit juste de partager avec vous un système que je connais et dont je suis satisfaite.

J’ai aussi été agréablement surprise du choix des produits, des variétés disponible et de tous les « rayons »: charcuterie, viande, légumes, fruits, épicerie et même cosmétique.

Prochaine étape de ma redécouverte des savons:
Lush pour les parfums, les couleurs et les fameuses boules pour le bain.

Vous en pensez-quoi du savon artisanal, des producteurs ou marques à conseiller?

Une réflexion sur “je suis dans une ruche, je butine, qui suis-je?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s